R

 UN NID DISCRET

      Trouver un nouveau nid de Circaète est difficile ; on peut évidemment tomber dessus par un heureux hasard, mais, le plus souvent, il faut des heures et des journées d’observations décourageantes.

      Ce constat est étrange car le transport de nombreuses branches devrait ètre évident.

      En 1987 j’ai tenté d’éclaircir cette question troublante en prenant les grands moyens.

     Sur l’ancien nid, dont il ne restait presque rien, une des premières branches a été apportée le 2 Avril.

     Le 6 Avril, le nid était surchargé d’une dizaine de branches sèches et de 4 branches vertes de Pin, c’est à dire, en gros, un apport de seulement une branche par jour ; j’ai alors tout enlevé vers midi pour pouvoir observer la reconstruction qui a commencé le lendemain matin par les deux oiseaux ;  en 28 minutes le male a apporté 5 branches et la femelle 3 branches ; le ramassage au sol ou dans les arbres,pas loin du nid, durait entre 30 secondes et 3 minutes et la dépose dans le nid durait une à 3 minutes ; le transport se faisait soit dans le bec , mène de grandes branches, soit dans les serres ; à 10 h la construction a cessé.

    Quatre jours plus tard, le 10 Avril, il y avait environ 15 branches dans le nid et j’ai observé 4 apports en 27 minutes par le male le matin avant 11 h.

    Le nid a été démonté en fin de saison ; il pesait 1480g et contenait 130 branches pour un poids  de 1000g,

35 brindilles (60 grammes) et 87 branches vertes pour 420 grammes.

    En résumé pour conclure :

     Le rythme de construction avant la ponte est de3 à 20 branches par jour.

 Au total il y a eu 252 apports entre le 6 Avril et le 8 Août soit 123 jours ; on peut estimer que les 2/3 des branches ont été apportées avant la ponte et l’autre tiers tout au long de l’élevage, surtout après l’éclosion ; cela représente une moyenne de 6,2 branches par jour avant la ponte et 0,8 branches par jour après l’éclosion.

      La branche la plus longue mesurait 110cm. Le nid est petit, c’est encore une bonne conséquence de la décision de ne pondre qu’un seul oeuf très gros

    Il est amusant de comparer ces chiffres à l’activité d’un couple de Pies qui apporte entre 300 et 350 branches par jour dont beaucoup tombent par terre.

R